Châtaigne ou plomb ?

Publié le par Folzebuth

Dans la famille "Les polémiques autour de 3 queues de cerises", en voici une qui commence à m ‘agacer velu ; je demande le tazer.

Point de départ de tout ce foin, une décision administrative visant à équiper prochainement les policiers municipaux de ce pistolet à décharge électrique, en lieu et place de l'arme à feu dont ils sont actuellement doté. De là, la quasi totalité des rédactions journalistiques s'empressent de nous expliquer comment nous devons nous indigner et pourquoi, à grand renfort d'exemples de personnes ayant succombés suite à leur rencontre avec les électrodes du machin... et de citer chaque cas où l'emploi de cette arme a eu une issue funeste ; de les citer ! C'est dire s'il y en a eu beaucoup... mais la question n'est pas là. Dans le même temps, on s'empresse d'oublier que le produit existe déjà sur le marché, accessible à tous dans des boutiques spécialisées comme ici, et donc tout le monde s'indigne et crie à l'instrument de torture, et que remettre ceci entre les mains de policiers, c'est prendre le risque d'augmenter singulièrement le nombre de bavures. Oui parce qu'il faut savoir une chose ; en France, « on » n'aime pas l'uniforme. L'antimilitarisme est de bon ton, tout ce qui porte casquette ou képi est un con. Nation primesautière aimant descendre dans la rue pour rappeler au pouvoir qu'il ne décide de rien, elle se heurte de façon cyclique et immuable aux forces de l'ordre encasquées qui lui donne de la matraque ou du gaz lacrymo en réponse ; le transfert est facile, « on » voit dans l'escadron bleu marine le bras armé du pouvoir qui oppresse et malmène, on crie aux violences policières et on redouble d'énergie dans la riposte.
Le seul cas de figure où le citoyen hexagonal a un peu d'admiration pour la force publique, c'est quand l'élite de celle-ci s'acquitte de son devoir en libérant sain et sauf des otages séquestrés en école ou en Airbus ; encore que si le déséquilibré à l'origine de la crise y laisse la peau, une polémique va instantanément germer pour savoir si ce n'était pas évitable.
« On » n'aime pas la flicaille, les bleus, les pervenches, les poulets...
Cite moi un film français où le type en uniforme ne passe pas pour un benêt. L'inspecteur en civil résout l'énigme, arrête l'enculé et emballe une quiche (pas nécessairement dans cet ordre). Le planton, c'est un con. Sans doute un espèce de doux legs de Louis De Funès et Michel Galabru à leurs contemporains.
CRS S-S criait-on dans les rues il y a 40 piges, et Renaud de chanter en 1975, dans sa chanson "Hexagone" :

Ils sont pas lourds, en février
A se souvenir de Charonne
Des matraqueurs assermentés
Qui fignolèrent leur besogne
La France est un pays de flics
A tous les coins d'rue y'en a cent
Pour faire régner l'ordre public
Ils assassinent impunément

Tu vois ce que je veux dire ?

Tout ça pour dire quoi... ? Ben que je ne trouve pas si mal en soi d'équiper d'armes non létales le policier, et que militer contre le tazer relève de la bêtise brute à mon goût.
Je ne prends pas la défense aveuglement de la force publique et de son équipement. Je dis juste qu'une nation à nécessairement besoin d'une police (nationale et/ou municipale, c'est un autre débat), faut être abruti comme un anarchiste à peine pubère pour pas comprendre ça. De là, reste à savoir avec quoi tu équipes tes fonctionnaires pour assurer leur propre défense et celle des citoyens en difficulté. Si l'option arme à feu est mise de côté - ce qui à mon avis est une bonne chose - vers quoi faut-il se tourner ? La matraque comme les bobbies anglais ? Pourquoi pas... Je vois toutefois une grosse différence jouant en faveur du gadget électrique ; la châtaigne est calibrée. En clair, la décharge est la même à chaque fois, moindre d'ailleurs - d'après ce que j'ai lu sur le sujet - que celle utilisée aux USA, alors qu'avec la matraque ou une Tonfa, pour y avoir goûté, on peut facilement casser de l'os si le coup est trop appuyé, avec les dommages que tu imagines si le coup est porté dans le dos, la nuque ou le crâne... cela peut même être mortel.

Alors porter le pet sur un 10aines de cas de décès dans le monde, dont les causes exactes de certains ne sont pas encore complètement établies, pour surfer facilement sur le front de la haine policière élémentaire, et en faire un sujet politique bêtement anti-sarkozyste (j'en parle d'autant plus librement que je n'ai pas voté pour lui) puisque l'ancien ministre de l'intérieur est, à tord ou à raison, soupçonné d'être à l'origine de l'idée ; c'est minable.

Ce qui je dois te confesser m'a un peu agacé, et qui est à l'origine de ce billet, est l'attaque vertueuse et moralisatrice dont le chroniqueur Jérôme Bonaldi fut l'objet dans l'émission de Bruce Toussaint lundi dernier, suite à la démonstration que ledit Bonaldi fit de l'appareil en question sur un plateau de télé, sur un sujet volontaire (et accessoirement démonstrateur dans la boîte qui vend le produit). Quand un journaliste s'indigne d'en voir un autre faire, j'ai un peu l'impression de voir un bourreau feindre l'écœurement en voyant son concurrent exécuter un condamné.

L'avis intéressant d'un flic qui blogue (après avoir publié un ouvrage dont vous avez sans doute entendu parler) sur le sujet, voir ici.

 

Folzebuth

 

 

Publié dans Agacement léger

Commenter cet article

bénédicte 26/09/2008 10:58

ARDALIA :Peux-tu, sans aller voir dans google, c'est à dire faisant appel à ta mémoire (manifestement traumatisée), me citer deux ou trois bavures policières avec arme à feu ?

Ardalia 26/09/2008 09:41

Ca me fait penser à un épisode de la 4e dimension où l'ordre régnant était celui de la douceur. Du coup, les fous furieux étaient maitrisés par le nombre étouffant, et pas du tout par la force. Le tout, bien sûr assorti d'une petite implant inhibant derrière l'oreille...Je suis tout d'accord avec toi, surtout si ce truc, pourtant épouvantable peut faire baisse rle nombre de bavures, parce que les accidents de Taser, c'est un chose, les accidents de flingues (de parabellum comme on dit chez Bénédicte) c'est est une autre.

Folzebuth 26/09/2008 10:02



Je crois fermement par ailleurs que la force
publique en France est plus posée, plus maître d'elle même si l'on maintient la comparaison avec les USA d'où le produit arrive. Pour reprendre le cas de cet immigré "tazé" à 2 reprises dans un
aéroport alors qu'il est déjà au sol... suis pas sûr qu'un tel acharnement puisse avoir lieu ici...


J'ai encore en tête cette séquence où 10
policiers américains vident chacun l'intégralité de leur chargeur (plus de 100 projectiles au total) pour stopper un type en voiture au ralenti sur un parking, un type non armé !!! On ne devrait
pas remettre d'arme à feu à des gens qui ont peur.



no 26/09/2008 08:16

j'avais pas vraiment d'avis sur le sujet et comme j'ai toujours pas la télé (toujours en panne) j'ai échappé un petit peu à toute cette tragédie médiatique, en tout cas ton avis à toi est bien argumenté!!

Folzebuth 26/09/2008 09:52


Toujours pas de télé... pas sûr que ce soit une
malédiction.


bénédicte 25/09/2008 22:05

Bonsoir Folzebuth,Merci pour cet article plein de bon sens !à bientôt :o)

Folzebuth 26/09/2008 09:50



Suis assez inconditionnel de votre blog, à la
lecture duquel je ne saurais que trop inciter les habitués d'ici.


Merci d'être passé.


A la prochaine.