Oenologie et galéjade

Publié le par Folzebuth

L’humour, c’est un peu comme le vin, il y a du très bon, et du moins bon. Du purin au nectar, la gamme complète des saveurs est représentée et aucune ne saurait tolérer une éventuelle  remise en question de son droit à l’existence le plus élémentaire.

Ce qui est en revanche admis, c’est que la qualité médiocre soit pointée du doigt, non pas pour qu’elle disparaisse, mais pour qu’elle tende à s’améliorer, ce qui reste valable dans mon analogie de l’œnologie face à la galéjade.

A ce titre, je souhaite dénoncer ce que je considère comme un gros rouge qui tâche en matière d’humour récemment entendu sur canal+ dans l’émission des guignols de l’info.

Il s’agissait du traitement de l’actualité suivante ; le départ officiel de Jean-Marie Le Pen des responsabilités qui sont les siennes depuis plus de 50 piges, chaperonnant sa fille en vue de son remplacement car on n’est jamais si bien servi que par le sang, ce n’est pas Kim Jong Il qui me contredira sur ce point (JM Le Pen s’étant fait le chantre d’allusions et comparaisons douteuses tout au long de sa carrière, il me pardonnera sans doute celle-ci).

Or donc de quoi est constitué ce sketch rapide et âpre en bouche à mon goût ?

LePenGuignolOn y voit le vieux gros leader d’extrême droite française, positionné face caméra, déclamer un laconique « Auf Wiedersehen » à l’objectif, avant de se retirer, singeant ainsi le départ du bureau ovale de Valéry Giscard d’Estaing lors des adieux qu’il fit à la nation après sa défaite de 1981, son « Au revoir » ayant bien fait rigoler l’animateur Arthur pour autant que je sache.

Ce qui m’emmerde passablement pour employer une grossièreté de façon gratuite, c’est que 65 ans après l’extinction de la peste brune en Allemagne, la langue de Goethe, d’Albert Einstein, de Kant, des frères Grimm, de Beethoven, de Wim Wenders et de Rammstein soit encore, en 2010 (!), associée au fascisme le plus écœurant.

Alors aux tristes auteurs à qui il arrive d’être plus inspirés, « Auf Wiedersehen » signifie au revoir en allemand, rien d’autre ; et la langue en question ne cristallise pas plus la symbolique du fascisme contemporain que ne le fait le Nord-coréen, le Khmer du Cambodge, le Persan d’Iran, le Castillan Franquiste (37 années de régime, excusez du peu !), le Chinois d’Hu Jintao ou le Russe de Poutine.

Pour dire à quel point vous êtes à côté de la plaque, pensez simplement à « tschüß » (prononcer tchuss pour les non germanophones).

Tout le monde a vu ou entendu une fois dans sa vie un emplâtre altermondialiste, barbu aux cheveux longs avec les montures à Lennon, quittant un endroit et saluant l’assemblée présente d’un tchuss, l’index et le majeur en V… bizarrement, peu de gens se disent alors, « Tiens, voilà que s’en va le facho de service ! ».

Et pourtant, tschüß, c’est bien allemand !

Voilà, c’est tout.

avatar-cacaloule100.png

 

 

Pour finir, un classement œnologique rapide et totalement arbitraire de l’humour selon le taulier

6-jean-marie-le-pen-p Calembour du type « Durafour crématoire » v 301316000002 Vinaigre, impossible à avaler
Image 1 Blague des Guignols sus-mentionnée kiravi Kiravi, pique la gorge, déchausse les dents et donne la chiasse
Image-1-copie-1.png Confusion entre l’Elysée et la Maison Blanche dans un blog à trois sous 035058 Villageoise, difficile à caser dans une soirée sans perdre des amis 
223284 Q556X78CF2WSS11L7PO11YWFREWV6R american pie H155705 La bite dans une tourte au pomme mm bn usa Beaujolais, tout le monde en parle, alors que franchement c’est pas terrible
omar-et-fred-sav-saison-3-en-dvd-50x50 SAV des émissions baron-d-ardeuil-buzet Buzet (pour parler un peu de mon coin), sympa, mais capable du pire comme du meilleur
41575 18984131173 376 q Sketch de Gad Elmaleh bock cabernet franc Bock (vin rouge Hongrois dont je recommande chaudement la découverte), plaisant, mûr, jamais décevant
desproges Spectacle entier de Pierre Desproges SaintEmilion-ROYAL-HD Caisse de Saint Emilion, à garder pour faire découvrir aux jeunes générations

 

 

Publié dans Colère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

San Defez 20/06/2011 09:40



J'adhère pas mal à ton argumentation, mais c'est avec le classement final que je suis moins d'accord... Je trouve certes que Gad Elmaleh est un artiste complet (musicien, chanteur, humoriste...)
mais j'ai le sentiment qu'il a du mal à se renouveler d'un point de vue humoristique... Il me fait moins rire qu'il y a quelques temps => ceci dit, faut peut être que j'arrête "Rire et
Chanson"...



Folzebuth 22/06/2011 18:48



Sans doute.


En même temps, lui n'a pas sacrifié son talent sur l'autel du mauvais goût politico-nauséabond, comme un certain Dieudonné.


Bisous Frangin



Athanagor 31/01/2011 23:12



Ton analyse des Guignols est formidablement bien argumentée. Très propre ! C'est tout toi ! En plus, j'adhère totalement.


Quant au classement final, là, je dis tout simplement : Fantastique ! Fabuleux ! Une merveille ! Il est de ces classements dont j'aurai aimé avoir l'idée mais je suis content que ce soit
quelqu'un comme toi qui l'ait développée car elle est nettement au dessus de ce n'importe qui d'autre aurait pu faire !!


Ah vraiment ! Je vais le relire régulièrement.


Et surtout, je me dis que finir avec Desproges, à notre age (et avec toi, le jeune papa), c'est très bon signe pour le futur !


Tchuss und danke, mein Freund.



Folzebuth 01/02/2011 19:04



Bitte sehr mein herr