Arrière plan sélectif

Publié le par Folzebuth

Début septembre, notre président visite pour sa rentrée une usine du secteur de la filière de sous-traitance automobile au sujet duquel il a sans doute des annonces et des promesses à faire qui n’engageront qui ceux qui les gobent, tant il est vrai que tout chef d’état qu’il soit, ce petit individu n’en demeure pas moins un homme politique, et que le jour où un homme politique croira ce qu’il promet et le mettra à exécution, le rideau du temple se déchirera, les enfants seront tous mort-nés, les bêtes copuleront de face et il pleuvra du sang… mais je m’égare.

Il a été découvert par les journalistes que, pour les apparitions face caméra, le personnel de l’entreprise positionné sur les côtés et en arrière-plan de M. Sarkozy avait fait l’objet d’un casting de "taille" afin que pas une tête ne dépasse du groupe en général, et du boss en particulier…

L’information rapportée ayant été largement démentie par Frédéric Lefebvre, c’est dire si  elle dispose à mes yeux d’un haut niveau d’authenticité. Du reste, personne ne devrait avoir de mal à concevoir qu’une telle mise en scène soit le fruit des divagations d’un gratte-papier en mal d’inspiration ; rappelons qu’il s’agit d’un président qui se met sur la pointe des pieds lors des photos officielles, qui trotte avec des talonnettes et dispose de marche-pieds pour atteindre les micros de tribunes. Pour ma part, il ne me serait jamais venu à l’idée d’inclure la hauteur au garrot dans le bilan de gouvernance d’un de nos chefs d’état, mais je ne peux m’empêcher d’être inquiet à l’idée que le chef des armées, décisionnaire en matière d’engagement de troupes, détenteur des codes d’accès du prout nucléaire, soit un quinquagénaire confit dans un complexe de « petite taille » dont on se dépare en temps normal au sortir de l’adolescence … mais je m’égare derechef.

Pour autant, je ne suis pas plus choqué que ça par ce type de mise en scène. L’apparence joue dans la perception qu’ont les autres de nous, raison pour laquelle toute personne amenée à passer à la télé fait l’objet de maquillage, s’habille convenablement, sourit et parle distinctement. Il y a bien entendu quelques exceptions à la règle comme Gainsbourg, mais qui corrobore mon propos ; si vous saviez ce que ma grand-mère en disait ! Je conçois donc qu’apparaître museau plein cadre avec comme fond d’image des torses sans tête peut rappeler à l’audience que le président est un nabot, et de fait, peut tendre à décrédibiliser le message qu’il tente de faire passer, dont le contenu je le rappelle n’engagera que les innocents qui y croient.

 

Là ou en revanche je m’agace, c’est quand des chroniqueurs médias s’autorisent à s’esclaffer sur le procédé consistant à mettre en scène crapuleusement l’habillage d’arrière-plan, alors qu’eux même usent et abusent de cette méthode à des fins pas plus honorables, voire même détestables.

 

Voici…

 


 









 

 

  

Je trouve pour tout dire assez navrant le procédé de "placement" des spectateurs (spectatrices en l'occurrence)  afin que systématiquement figurent à l'arrière plan de présentateur 2 jeunes femmes. C'est ce genre de connerie qui donne du grain à moudre au féministes, à faire passer la femme pour un objet de déco. Et quand je dis systématique, j'insiste sur le mot. Tous les jours de l'année, 2 potiches pas trop grosses ni trop vieilles, font office d'ornementation aux épaulettes de l'animateur ici en photo.


Je ne comprends pas la finalité, et surtout je ne comprends pas pourquoi ça m'agace aussi prodigieusement.



 

Publié dans Agacement léger

Commenter cet article

Riff 21/12/2009 18:50


ok ok, je ferme ma grande gueule... ^^
(cela dit, j'aime pas daphné burki et ariel wizman est à baffer.. ça me sauve un peu, ou pas? bon, je reviendrais quand j'aurais mis un coup de masse dans ma télé...)


Folzebuth 21/12/2009 19:46



Wizman m'agace aussi pas mal.
  Ce n'est pas tant de l'animosité qui m'anime à l'égard de Toussaint, que ces petits dérapages très bien décryptés dans ce blog (lien de mon précédent comm.) qui sont parfois détestables,
ce petit côté chouia bien pensant et donneur de leçon. Mais bon, comme dit l'autre, on ne peut pas plaire à tout le monde, et comme dit ma femme, "au lieu de t'agacer devant la télé, éteins la
couillon !"

 



Riff 19/12/2009 20:53


j'imagine que les présentateurs encadrés par ce genre de faire-valoir (et Bruce Toussaint est loin d'être le seul dans le cas), ne faisant certainement pas partie de la communauté
beautiful people, sont un peu obligés d'afficher un quota de bonasses à nichons pour compenser leur physique insuffisant... (et si ça se trouve c'est même pas eux qui le décident, mais la
prod.. oui je suis trop gentil mais bruce toussaint je l'aime bien.)


Folzebuth 21/12/2009 09:54



Article intéressant à lire ici



Bouly 18/11/2009 11:28


Avez-vous également remarqué que tout ces GS ( Gentils Spectateurs ) sont affublés de vêtements aux couleurs toutes plus criardes les unes que les autres !
Les casteurs de public à l'entrée de ces émissions avec "public hurlant sur commande", dont Nagui ou Dechavanne sont devenus les spécialistes, doivent sans doute interdire l'accés aux filles
et garçons vêtus de noir ou de gris...
... cela-dit, on peut en profiter pour régler sa télé... 


Folzebuth 18/11/2009 20:22



"...cela dit, on peut en profiter pour régler sa télé..."

Toujours voir du bon en toutes choses, sage philosophie.  



noum 17/11/2009 18:52


oh mince! du coup ça voudrait dire que je suis lesbienne à l'insu de mon plein gré? !!


Folzebuth 18/11/2009 09:26



Ch'ais pô. Moi je suis sagittaire ascendant lubrique.



noum 17/11/2009 18:37


As tu remaqué que l'arrière plan de l'arrière plan est de plus principalement constitué de nibards? ^^ dingue non ?


Folzebuth 17/11/2009 18:44



Je suis un garçon (la réponse est donc comprise dans cette affirmation)