Point break, colère surannée

Publié le par Folzebuth

71 !
J'ai 71 visiteurs hebdomadaire ! Soit une moyenne raisonnablement estimable à 10/jour. Bon OK, c'est pas encore le taux de fréquentation de ceux de Maëster, de M. le chien ou de Philippe Labro, ce qui en soit est par ailleurs surprenant car ici, c'est mieux... mais bon.
7 abonnés newsletter que je salue (sans pouvoir le faire de façon nominative, ne sachant de qui il s'agit,  car mon hébergeur ne me propose pas cette option, du moins pas gratuitement).
Alors à tous, merci de vos visites.

Passons au dessin du jour,



Résurgence d'une époque bien lointaine où je n'avais qu'aigreur et fiel à déverser à l'encontre d'une catégorie de mes contemporains sur la même tranche d'âge, de ceux qui cultivaient la plastique dite du surfer, barbe de trois jours, cheveux longs blonds, regard de b(r)aise et bronzage à l'année. De ces types qui n'avait qu'à tousser dans le vent pour qu'une horde oestrogène hystérique se dispute les postillons émis - parce que c'est bien cela dont il s'agit, personne n'est dupe, moi le premier, moi qui à l'époque n'avait que des amies, plein d'amies.
"Tu sais Machin, je préfère qu'on reste amis.
- Ah ? Ca veut dire qu'on baisera pas alors ?"


Aujourd'hui, la mode Patrick Swayze est un peu passée, cette colère des miennes aussi.
Reste ce dessin, hommage aux fans des sports de glisse, skate notamment, qui est au street sport ce que le violon est à la musique : un apprentissage laborieux et pathétique à regarder. Pour avoir marché des kilomètres pendant des années dans de grandes agglomérations, j'ai vu pas mal de gars faire des trucs spectaculaires en patins, en rollers, en bike... mais en skate je n'ai observé que des sauts poussifs sur 8 cm de haut et 20 cm de longueur, avec dans un cas sur deux une gamelle à l'arrivée. Je n'ai jamais vraiment compris d'où pouvait venir cet acharnement, cette obstination à rater des figures qui n'en sont pas, tout en s'amochant les coudes et les genoux.

Folzebuth

Publié dans Dessin

Commenter cet article

Edmond la Krapaille 14/05/2007 17:43

Certaines planches servent à rouler.
Certaines pelles aussi.
Quand on sait faire les deux on peut en effet tousser dans le vent.

Folzebuth 14/05/2007 18:39

Pour ma part, c'est beaucoup plus des mécaniques que j'ai pu rouler par le passé, ma bosse aussi.En matière de pelles et autres outils de jardinage en revanche, ma spécialité était plus le râteau voyez-vous mon cher Ed.Quant à la seule femme que j'ai réussi à rouler, c'est la mienne et dans la farine... elle est depuis dans le pétrin.El Folzebuth