Notoriété et chicorée

Publié le par Folzebuth


Dans un blog où par hasard je m’égarais il y a peu en cherchant un site que jamais je ne devais trouver, tombais-je de cul face au background synthétique supposé, en trois mots, relater au lecteur l’historique, le parcours, ce-qu’il-faut-retenir de tel ou tel acteur (le sujet étant le cinéma).

Il est vrai que très fréquemment, lors d’une bande annonce de film ou sur l’affiche de celui-ci, et quasi systématiquement sur la jaquette du DVD (derrière entre parenthèse, ou devant sous le nom), figurent pour chaque acteur ou actrice, le rôle titre dans lequel il ou elle a marqué les esprits, ou le gros métrage super bénéficiaire dans lequel il ou elle a joué, ceci pour nous expliquer succinctement en Arial 28 Gras que sa présence dans cette production est une gageure de qualité si on considère un tel bagage.

Or donc disais-je fus-je amusé lorsque le découvris de quelle manière le tenancier de cet espace libre d’expression électronique choisit de décrire les acteurs figurant au générique du film dont il souhaite nous entretenir :

Les acteurs américains Harrison Ford (qui entamera bientôt le tournage du nouveau Indiana Jones), Ray Liotta (connu pour quelques films policiers) et Sean Penn (ex-mari de Madonna) se partagent l'affiche de (…)


Personnellement, ça me laisse pantois et interdit.
Franchement, je suis à la place d’un des acteurs listés ici, je me remets à la fois en question et sous anti-dépresseur.
Les mecs, ils bossent toute leur vie à lustrer leur notoriété, enchaînent les films à un rythme stakhanoviste, ont des étoiles sur des boulevards, des noms sur des statuettes ou des palmes, tout ça pour quoi…
Pense à Sean Penn ; le type est réalisateur, producteur, scénariste et acteur récompensé d’un prix d’interprétation à Cannes, a joué ou réalisé des perles telles que L’impasse, U-Turn, ou La dernière marche (qui m'a crevé les yeux de larmiches). C’est une également une personnalité influente, reconnue pour ses engagements politiques forts, notamment contre la peine de mort et la guerre en Irak…, et pinpin y retient quoi ? Que c’est l’ex à Madonna.

Allez, une chronique de ce que je fais ce soir, pour la route :
Après avoir rendu un hommage sur la tombe de Coluche (motocycliste), je me rendrai au théâtre voir Philippe Torreton (ex. de Claire Chazal). Après, je me ferai sans doute un vieux film sur VHS, genre « Paroles et Musiques » avec Richard Anconina (connu pour quelques drames) et Christophe Lambert (qui aime les endives au jambon).

Folzebuth

Publié dans Constat dépité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ed la Krapaille 04/05/2007 13:53

Madona, c'est pas l'ex mère de Christ ? (du temps ou elle était Virgin)?