Du garage proche être tricard... glass

Publié le par Folzebuth

Devinette

Bien décidé à faire changer le pare-brise de ma voiture, car ce dernier a eu le mauvais goût de se fendre sur une longueur respectable dépassant de trop la limite fixée au-delà de laquelle tu es verbalisable – et que de surcroît je projette de la vendre et donc de la faire « contrôle-tech-niquer », je me penchais samedi dernier vers 11h30 sur les pages jaunes en ligne pour y dégotter un professionnel du vitrage automobile officiant dans les alentours proches.

Une fois la liste de professionnels affichée devant moi empoignais-je le combiné téléphonique afin de composer un premier n°, un peu au hasard dois-je admettre, afin de savoir si on pouvait prendre en charge cette réparation dans l’après-midi.
Une précision à ce stade du récit ; je bosse, comme une multitude de gens, sur des horaires dites de bureau, qui rendent toutes démarches administratives ou tout acte de gestion du quotidien avec un professionnel (banquier, garagiste…) difficile à concilier pour ne pas dire impossible. En effet, quand j’ai fini de bosser, ben eux aussi… !!! Seul l’alimentaire fait exception à cette règle, les petits boulangers et les gros hypermarchés comprenant l’intérêt de rester ouvert entre midi et deux, et le soir jusqu’à 20h.
Donc en dehors d’un samedi, je voyais mal (et vois toujours mal d’ailleurs) comment faire poser un nouveau pare-brise sur ma tire.

Le premier n° composé me livra dans l’oreille une voix féminine et peu amène, avec une pointe d’agacement et de lassitude blasée, qui m’expliqua tout de go que « on ne travaille pas le samedi », sur un air de faut-être-un-peu-con-pour-ne-pas-savoir-cela.
    - Ah, bon…, ben au revoir madame.
Oui il faut savoir pour ceux qui ne me connaissent pas que je manque cruellement de répartie comme on dit. Un autre que moi aurait sans doute répondu :
    - Et comment je suis supposé changer mon pare-brise en semaine si je bosse ? En fait, vous travaillez exclusivement avec les retraités, les chômeurs et les infirmières de nuit, c’est ça ? Enculés ! (très vulgaire, désolé)

Pas découragé et bien résolu à faire travailler une entreprise du coin, je passais au n° professionnel suivant, et fit mon laïus de manière identique, m’enquérant donc d’une éventuelle possibilité d’être reçu avec ma voiture en ce samedi après-midi ensoleillé.
C’est, à l’oreille, un quinquagénaire hilare à la voix rocailleuse, truculente et bien prononcée dans l’accent du sud-ouest qui me répondit, avec dans le ton des relents de tu-ne-doutes-de-rien-petit, m’expliquant que, et d’une, il fallait prévenir à l’avance – et pas seulement de 2h – de deux, il fallait venir avec son pare-brise, eux ne faisait que le monter, et de trois, pas le samedi.
    - Ah, bon…, ben au revoir monsieur.
Oui je sais, d’aucun aurait répondu :
    - Dis donc, l’imitateur de Pasqua, tu te fous souvent de la gueule des prospects intéressés pas ton échoppe de merde, ou c’est seulement pour moi que tu fais cet effort… gros con !

Hier, j’ai contacté une société nationale spécialisée dans le remplacement de pare-brise – de ceux qui font de la pub sur la réparation d’éclat (plus petit qu’une pièce de 2 euros) sur toutes les radios. Site internet clair et bien fait, n° vert pour les joindre ; une jeune télé-opératrice à la voix hypnotique et sexuelle m’a demandé trois renseignements sur mes cartes grise et verte, m’a informé qu’ils travaillaient bien le samedi, et que la réparation pouvait se faire à domicile grâce à leur camion atelier, frais à la charge de mon assureur, y compris le forfait de déplacement…

Alors ma question (je rappelle que vous êtes au sein d’un article devinette), avec qui vais-je faire affaire ?

Folzebuth

Publié dans Colère

Commenter cet article

La Krapaille 04/05/2007 14:01

tu as certainement raison, sauf qu'il faut 750 impacts gros comme une pièce de 2 € pour faire 1500 € !
Quel rapport me direz-vous.
Ben justement !

San Defez 16/04/2007 09:56

Le passage avec pasqua m'a fait tellement rire que j'aime à penser que c'est avec eux que tu vas travailler juste pour lui faire gouter ta rhétorique !!!
Je passe du coq à l'âne, mais quant on lit ton article, on comprend la mort du "petit commerce" parce qu'en plus d'avoir des prix probablement bien plus élevés (pas de centrale d'achat, parce que forme juridique pas forcément adaptée...), ils ont pas compris que leur seul terrain de bataille était la proximité et le service...
Pas de pitié pour les gibbons, s'il veulent pas travailler...
Merde... je vais passer pour quelqu'un de droite en disant ça... t'as pas quelque chose pour compenser Folzebuth ??? (cf article "Bulletin, tintamarre, marre des cons")

Folzebuth 16/04/2007 12:43

Pour rectifier ton alignement politique qui manifestement penche à droite, réclame le SMIC à 1500€ net du jour au lendemain, ça devrait faire l'anus des patrons et contre-balancer ta position...  :o)

Franck 12/04/2007 23:16

Allez je me lance : Careglass au hasard !

Folzebuth 16/04/2007 12:34

Bingo ! We've got a winner.Et pour conclure sur le sujet, en dépit d'un sarcasme de mon épouse qui jugea précoce mon éloge alors que l'intervention n'avait pas encore eu lieu lors de la mise en ligne de l'article, non seulement ça c'est bien passé, mais le technicien chargé de la chose fut courtois, plaisant et efficace.Alors c'est facile de dire du mal quand on est mal servi, je tiens à signaler aussi quand je suis pleinement satisfait. Viva Carglass.