Actrice imbuvable

Publié le par Folzebuth

Je rédige ce post ultra court juste histoire que vous ayez, tous autant que vous êtes, une pensée émue pour l’acteur Sami Frey, pour qui le cours de l’existence actuelle consiste à faire la promo du dernier film dans lequel il joue (Danse avec lui), d’un plateau à l’autre, d’une station de radio à l’autre, et donc obligatoirement avec sa partenaire à l’écran… Mathilde Seigner.
Tu as beau être acteur, gagner plein de sous, passer à la télé et être célèbre… parfois ta vie c’est de la merde !
Parce que la matrone Seigner, déjà à jeun, elle est imbuvable dans le genre mante religieuse castratrice grande gueule d’une vulgarité à faire blêmir un chauffeur routier alcoolique et pornophile, mais alors enceinte, c’est l’hallali.
Car on a beau dire, on a beau faire ; passer du temps d’antenne à côté de cette harpie hystéro-névrosée doit du point de vue des sensations procurées, s’approcher de l’ingestion d’un bol de vomi tiède, les pieds dans des orties avec un rat musqué dans le slip.

J’aime pas Mathilde Seigner…


…m’agace…

Folzebuth

Publié dans Agacement léger

Commenter cet article

San Defez 23/02/2007 08:49

Ne connaissant pas ce mot "hallali" je suis allé voir sur l'internet, et il signifie : Cri des chasseurs ou sonnerie de la trompette annonçant que le cerf est aux abois... mais euh ... what's your point ??? Parce que c'est bien de mettre des mots compliqué mais si ils ont pas de rapport entre eux, c'est à la portée de tous, exemple :
Le singe, se considérant comme un myrmidon, pris par la main un plantigrade afin que celui ci lui gratte l'agame posé sur son dos !!!
Enfin moi ce que j'en dis...

Folzebuth 23/02/2007 11:49

'ti merdeux.Si tu approndis tes recherches, voici ce sur quoi tu tombes :(1)HALLALI interj. et n. m. XVIIe siècle, ha la ly. Composé d'une forme conjuguée de haler II, « exciter les chiens », et de a li, « à lui ».VÈN. I. Interj. Cri annonçant que l'animal poursuivi est sur ses fins. Subst. Pousser un hallali. II. N. m. 1. Fanfare que les trompes font retentir lorsque l'animal, forcé, renonce à fuir. Sonner l'hallali. Par ext. Moment où la bête va se rendre, derniers instants de la poursuite. Hallali courant, quand la bête court encore. Hallali sur pied, quand l'animal arrêté est entouré par les chiens. Hallali par terre, quand l'animal est tombé. Adjt. Le cerf était hallali sur pied au bord de l'étang. 2. Fig. Derniers moments d'une lutte, où va succomber l'un des adversaires. L'hallali était proche. Ses créanciers s'apprêtaient à sonner l'hallali, à proclamer sa ruine, sa chute.C'est bien entendu au point 2 figuratif que ce rattache l'emploi du mot incriminé, et non à la fanfare de chasse à courre.Qui plus est, il est reconnu comme une évidence scientifique et un fait zoologique avéré que les agames n'approchent plus guère des singes myrmidophiles, ces derniers se comportant trop souvent de manière pusillanime et éhontément agamophages, d'où une certaine tendance à l'alexithymie.Quel minab'