Extension du domaine de la désobéissance civile

Publié le par Folzebuth

Lettre ouverte à José


Bonjour M. Bové,

Admirateur de vos performances de la première heure, je souhaite ce jour faire un bilan de vos coups d’éclat de ces dernières années, et poursuivre votre œuvre dans le fond et surtout la forme, sur tout ce que la société peut produire de plus libéral, mondialiste et pervers pouah !

Reprenons tout d’abord la définition de désobéissance civile que vous vous êtes approprié : La désobéissance civile s'analyse comme une infraction consciente et intentionnelle : elle se traduit par une attitude publique et s'inscrit dans un mouvement collectif ; elle utilise des moyens généralement pacifiques ; ses protagonistes assument le risque des sanctions auxquelles leur comportement les expose ; elle poursuit des fins novatrices et fait appel à des principes éthiques.

Bon, pour le côté pacifique, ce n’est pas une réussite complète, le saccage de l’établissement Mc Donald de Millau ou l’arrachage de plantations agricole n’étant pas à proprement parler des exemples de modération du comportement syndicalo-politico-revendicatif mais bon, on s’en fout ; au moins les flics sont venu nous casser la gueule et donc faire de nous les gentils puisque personne n’aime la volaille, surtout encasquée. Je dis « nous » sans y avoir été tant l’implication qu’est la mienne dans votre courant révolutionnaire est soutenue ; j’aime beaucoup ce que vous faites. Tout comme j’aime Noël Mamère qui a rallié votre cause il y a de ça quelques années, et vous emboîte le pas en procédant par exemple au mariage civil de 2 personnes de même sexe, avant que l’état et la loi et les français ne se soient prononcés sur le sujet : génial.

La désobéissance civile est, d’après ce que je trouve lors de mes recherches rapides et peu approfondies : le refus de se soumettre à une loi jugée inique par ceux qui la contestent.
Bon alors, j’ai du chercher pour la définition d’inique ; ça signifie en gros inéquitable, très injuste. OK.

Alors pour être un peu plus concret et entrer dans le vif du sujet, voici quelques réflexions sur des actions coercitives à mener concernant des éléments d’actualité rapportés par les médias, pour lesquels je souhaite avoir votre aval de principe.


Fait n°1 : Une entreprise de collecte, raffinage et distribution de carburant fossile présente des bénéfices spectaculaires pour l’exercice écoulé, tout en affichant (eux comme leurs concurrents) des prix historiquement hauts à la pompe, et fuyant ses responsabilités après avoir proprement chié sur le sable côtier breton.
Je propose : que chaque personne se sentant concernée par cette situation révoltante, aille faire le plein de carburant dans les stations-service concernée, et s’enfuie sans payer une fois ravitaillée. Les plus costaud pourront éventuellement savater la gueule du tenancier, et piquer un peu dans la caisse, pour le principe et à titre d’exemple pour les autres.

Voilà je crois un bel exemple d’action coup-de-poing qui montrerai à notre gouvernement que nous sommes prêt à nous battre pour nos droit de consommateurs de carburant bon marché, tout en défendant patriotiquement l’intégrité de nos plages.


Fait n°2 : L’une des plus grosses fortunes du show-business fait comme de nombreuses autres célébrités millionnaires du cinéma, de la chanson ou du sport, en allant domicilier l’argent que lui ont rapporté ses contribuables de fans dans de honteux paradis fiscaux, s’excluant ainsi de toute forme de participation sociale à l’égard de ceux qui ont fait sa gloire (et il trouve même le temps de faire des publicités d’une connerie édifiante pour un lunetier).
Je propose : que toute personne fan d’un artiste de cinéma ou de variété dont l’exil fiscal est avéré fasse désormais l’acquisition des œuvres de l’artiste en question de manière illégale – donc - en clair - en téléchargeant de manière éhontée toute production pouvant leur rapporter une quelconque rétribution.

Et si vous le ou la croisez sur les pentes enneigées d’une station alpine pour rupins ou sur la croisette en train de promener son chien, n’hésitez pas non plus à lui péter sa gueule, à titre d’exemple pour les autres.


Fait n°3 : une entreprise nationale, donc financée par le gouvernement, donc par le contribuable, se met en grève de manière outrancière et honteusement régulière, en prenant en otage les milliers de clients – qu’ils appellent « usagers » - qui ont payé leur droit d’accès (c’est le plus inouï), les empêchant ainsi de se rendre sur leur lieu de travail ou ailleurs.
Je propose : de réinstaurer à grande échelle une tradition de fraude au ticket de transport sur les différents types de réseaux urbains et interurbains, qu’ils soient souterrains ou non, sur rails ou non, électriques ou au gaz… et si un contrôle intervient, vendre chèrement sa peau et savater la tronche du contrôleur syndicaliste qui vous importune, pour l’exemple s’entend…


Et si jamais vous croisez Johnny dans un bus de la communauté Suisse de Gstaad, lors d’un ravitaillement dudit bus à la pompe de chez Total, ben c’est clair, il ne reste plus qu’à déclencher le détonateur de votre ceinture d’explosif, et faire un « coup-compte-triple »…
Score !



Je propose par ailleurs d’étendre le concept de désobéissance civile à la désobéissance pénale, je vous laisse seul juge des perspectives enthousiasmantes que cela ouvre, d’un point de vue sociologique, politique et ethnologique.

Je pense qu’avec mes bonnes idées, je ferais un bon présidentiable ; qu’en dites vous ?

Bien à vous M. Bové,

Folzebuth

Publié dans Agacement léger

Commenter cet article

SISSOU 19/02/2007 21:09

J\\\'ai commencé le traitement ce matin. Un taxi a essayé de m\\\'arnaquer en ne prenant pas le chemin le plus court. Il est au service pronctologique pour lui retirer le levier de vitesse.Vive la désobéissance civile !!!PS : J\\\'ai bien compris ce qu\\\'il fallait faire ?

Folzebuth 20/02/2007 18:47

Oui, tu as bien compris.Ceci dit, si on devait punir chaque chauffeur de taxi pour du kilométrage additionnel non souhaité en lui molestant l'anus, c'est un joli génocide de sphincters pour l'ensemble de la profession qui se prépare.héhé