Fleuron de la merdasse musicale de chez nous

Publié le par Folzebuth

Titre du problème : Daniela
Nom de l’album dont cet étron est issu : La copulation (je n’invente rien)
Nom du rassemblement de bidets à l’origine de cette crotte : Elmer Foot Beat.

Pour avoir eut le pénible privilège d’apprécier à la radio ou en boîte de nuit cette insulte musico-merdeuse à toute forme de bon goût et de talent, il faut nécessairement avoir eu autour des 20 piges lorsque ces médiocres inutiles sévirent sur les ondes.

Toi qui n’a peut-être pas eu cette chance, voici un cours de rattrapage (j’ai laissé les accords dégotés sur un site internet, tant l’idée même d’un guitariste patatoïde débutant s’échinant en sueur à gratouiller ce vomi me faire rire bruyamment) :

Daniela (donc…)

Mi           Do#m                  Mi   Do#m
Moi ce que j'aime chez Daniela
Mi                Do#m                    Mi       Do#m
C'est que l'on peut y mettre les doigts
Sol#m           La
Elle est toujours d'accord
Sol#m          La
Pour me préter* son corps
Sol#m La     Si
Hou hou hou

Moi ce que j'aime chez Daniela
C'est que l'on peut s'y mettre à trois
Elle est toujours d'accord
Pour battre des records
Hou hou hou


Mi        Do#m               Sol#m La         Mi
Daniela la la la la laaa. Oh Daniela !
Mi        Do#m               Sol#m La         Mi
Daniela la la la la laaa. Oh Daniela !


Ce que Daniela aime en moi
C'est qu'elle aura toujours le choix
Je ferai tout pour lui plaire
Par devant et par derrière
Hou hou hou

Et dans la bouche de Daniela
Et dans la bouche de Daniela
Il y a toujours de la place
Pour les copains qui passent
Hou hou hou


Daniela la la la la laaa. Oh Daniela !
Daniela la la la la laaa. Oh Daniela !

*(J’ai laissé la faute d’orthographe exprès, ça me rassure).

Tout d’abord, je tiens à m’excuser auprès de toute personne mineure parcourant ces lignes, toute forme d’avertissement à la pudeur faisant défaut en intro de cet article. D’une manière plus générale, je m’excuse auprès du lecteur de tout âge de s’être infligé ceci, mais il fallait que tu saches que, tout comme les camps de concentrations et la zone 51, ceci a bel et bien existé !

Ca me gonflait déjà pas mal à l’époque. Pourtant je n’étais pas con et aigri comme aujourd’hui, et je représentais sans doute le cœur de cible de ce type de chiasse déversée sur des radios de jeunes faites pour les jeunes par des jeunes qui ne savent pas trop lire ni écrire…
1994.
Va expliquer à ton petit frangin de 8 ans, alors que tu laisse tomber négligemment au fond du caddie d’un supermarché quelconque la boîte de lentilles réclamée sur la liste de course, va lui apporter une réponse digne et adulte quand il t’interroge sur :

« Pourquoi ils s’y mettent à trois ? Où c’est-y qu’on y met les doigts… et pourquoi ? »
« T’occupe, continue de pousser le caddie. »

Une fois encore on se trompe de cible. Les vertueux bien pensant de la ligue super catho gueulent à longueur d’année leur indignation quand un artiste de stand up dit « bite » dans une salle à guichet fermé, ou quand on diffuse une image iconoclaste du point de vue religieux et sectaire qu’est le leur… mais qu’un supermarché te diffuse, en son sein et en milieu de journée, entre une promo pour du shampoing et l’annonce de l’immatriculation d’une Clio qui gêne sur le parking le message d’Elmer sur la bouche de Daniela dans laquelle il y aurait supposément de la place ; personne ne s’indigne. Merde.

J’ai tout récemment découvert l’existence du prénom féminin Luce, qu’une stagiaire de caisse de supérette quinqua affichait sur un badge. Pour rester dans le ton donné à cette chronique et afin de simplifier le travail d’un hypothétique groupe souhaitant prendre la relève d’Elmer, voici les rimes faciles à utiliser pour être sûr de trouver une maison de disques vous produisant pour une diffusion sur Skyrock, NRJ ou Fun radio :

Nia nia nia Luce
Nia nia nia me suce
Nia nia nia dans l’anus
Nia nia nia que je fusse
Nia nia nia le prépuce

Remplacer les nia nia nia par du sujet, verbe et complément en ordre vague, et ne pas hésiter à intervertir l’ordre des phrases au besoin…

Comprenons-nous bien cher lecteur, et là je m’adresse surtout à ceux qui ne me connaissent pas personnellement et ignorent donc quel individu dépravé, vicelard et gentiment hardcore je suis ; je me branle (vulgaire mais évocateur) pas mal du côté graveleux et obscène des paroles de cette daube dont les auteurs bousiers ont disparu du paysage culturel ce qui n’étonne personne. Ce qui en revanche me fait passablement chier, c’est que ce fut diffusé sur des médias à large spectre audiométrique et à des heures de grande écoute.

Un refrain comme celui du groupe « Gronibard » (lyrique n’est-il pas ?), que je cite ici – en français dans te texte :
Va faire la vaisselle sale morue,
ou t’auras ma bite dans ton cul. (désolé encore une fois…)

Tu l’as entendu à la FNAC ou dans un rayon du Leclerc ou sur n’importe quelle fréquence herzienne ? Non. Et c’est normal. Tu ne l’as même sans doute jamais entendu ; je ne l’ai découvert moi-même que ce jour en ligne sur la toile, grâce au Révérend Yule (devant lequel je me prosterne au passage), dont la sagacité, la profondeur de la culture metal et le sourire carnassier m’effraient autant qu’ils me plaisent.

Toute forme de culture ou de contre-culture se doit d’exister certes, mais sur un terrain lui étant intrinsèquement propre et propice à son épanouissement. Si Marylin Manson ne passe pas à la Star Ac’ et si Chantal Goya ne présente pas le journal du hard, c’est qu’il y a sans doute une raison ! (encore que « Pandi Panda dans les fesses », ça risquerait d’en exciter plus d’un…).


Folzebuth


Et pour les clients du Nième degré, à l’esprit pionnier et doté d’un minimum de sens de l’humour :
http://radioblogclub.com/open/92877/va_faire_la_vaisselle/Gronibard%20-%20Va%20Faire%20La%20Vaisselle
Âmes sensibles et frigides de l’humour, s’abstenir.

Publié dans Agacement léger

Commenter cet article

San Defez 31/01/2007 15:26

Je viens d'aller faire un saut sur radio blog pour écouter "Grosnibard"... C'est tout bonnement exceptionnel, on dirait du François Pérusse bordel !!! Et le titre de chason que t'as pris et loin d'être le plus croustillant
Tchuss Max