Des commandements, des vieux... 10 en tout.

Publié le par Folzebuth

Il y a quelques années de cela - 10 ans en fait, merde... - j'ai eu le loisir de faire mon service militaire. Si tu es un lecteur assidu de ce blog depuis quelques mois, ou si tu me connais personnellement, tu n'es pas sans savoir que ledit service se fit dans la gendarmerie.

Si les premières semaines se passèrent sans véritable encombre, mon enthousiasme initial qui me faisait même considérer l'incorporation professionnelle sous l'uniforme comme une option envisageable laissa la place à une certaine amertume et pour finir un dégoût profond pour le rôle qu'il me fallait tenir et une aversion particulière pour certains GD (1) qu'il me fallait côtoyer au quotidien.

J'étais donc en bleu aigri.
(je vous laisse quelques secondes pour déguster ce calembour à médaille)

J'ai pris sur moi afin ne pas véroler l'atmosphère du bureau, et contenais en mon for intérieur toute cette rage qui aujourd'hui se purge dans ce blog à 3 sous, car à l'époque, le blog n'existait pas.
Vers la fin de mon service en revanche, quand il ne me restait plus que quelques semaines à "tirer", je ne dupais plus personne quant à l'animosité qui m'animait, mes propos pourtant enrobés et respectueux (oui à l'armée, le respect, c'est plus qu'un impératif, c'est une question de survie) trahissant malgré moi un agacement manifeste sur de très nombreux sujets liés, dans le désordre, à la fonction du GA (2), aux conditions de travail et à l'attitude de plusieurs sous-officier à l'égard de certaines catégories d'individus. J'aurais pu écrire un bouquin sur l'ensemble, je me suis contenté d'une note sarcastique rédigée à l'ordinateur, imprimée et affichée de façon bravache et mutine à même le panneau d'affichage en liège du logement de fonction des appelés du contingent.

Ce n'est pas sans recevoir une grande taloche de nostalgie que je retrouvais, il y a peu, le document en question, dont je peux dire aujourd'hui qu'il était un préambule à la création du jichitsu, feuille A4 usée par le temps que je me suis empressé de scanner et que je vous livre, autant pour vous faire sourire que pour la stocker numériquement.

(1) : Gendarme Départementaux
(2) : Gendarme Auxiliaire, moi donc

Quelques explications de texte en suivant

Fichier hébergé par Archive-Host.com


1- Oui, l'essentiel de l'activité du GA en intervention, dans un peloton d'autoroute, c'est d'agiter un drapeau triangulaire de couleur orange, en marchant à la rencontre des voitures qui roulent à 130.

2 & 3- L'essentiel du travail administratif quant à lui se limite à faire des photocopies pour le GD avec qui on patrouille et vider les poubelles (mais avec un Beretta 9 mm approvisionné non chargé à la ceinture, obligatoirement).

4- Private joke sans intérêt aujourd'hui, sauf pour le Major en question s'il venait à lire ces lignes, ce qui à autant de chance d'arriver que de voir un lama me sortir du rectum.

10- Ce dernier point est un peu excessif je le confesse, mais après avoir infusé pendant 8 mois dans un concentré de racisme (dont je reparlerai sans doute), j'avais sur l'instant la plus grande peine à faire preuve de modération.

Épilogue : cet article n'est en aucun cas un manifeste anti-gendarmerie, mais un témoignage de ma rancœur d'il y a une décennie à l'égard d'une poignée d'imbéciles dont la nature ne saurait être imputée au port de l'uniforme. La connerie crasse est le talent le mieux réparti entre les différentes catégories socioprofessionnelles, tout commentaire visant à sous entendre l'inverse prend le risque d'être bouté.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cazalis+eric 06/06/2009 19:46

alors comme ça les gendarmes sont racistes...c'est un cliché, ça serait comme de dire que les chasseurs sont tous des c*n :)

Folzebuth 07/06/2009 10:02



Non pas tous, mais un partie non négligeable.

En revanche, les italiens sont bien tous des voleurs et les américains tous obèses et armés.