Psychanalyse de la banane

Publié le par Folzebuth

On reçoit pas mal d’âneries par e-mail.

La communication électronique a ceci de génial et d’effrayant à la fois, qu’elle permet de garder un contact avec des proches éloignés (oxymore ?), en les bombardant d’images, textes ou vidéos étant au choix, drôle (ou pas), revendicatifs, écœurants, effrayants ou sans intérêt.

Je m’étais déjà étendu par le passé sur un test inepte, dont la recevabilité d’un point de vue psychanalytique me paraissait contestable, voire « papier-toilettique ».

J’ai reçu ceci hier :

 

Le test de la banane

 

Il y a un très, très grand cocotier et 4 animaux : un lion, un chimpanzé, une girafe et, un écureuil qui sont tout près de l'arbre.
Ils décident de se lancer un défi entre eux.
Quel animal sera le plus rapide pour atteindre la banane au sommet de l'arbre ?
Selon vous, quel animal gagnera le défi ?

-------------------------------------------------------

NB : votre réponse sera directement le reflet de votre personnalité...

Donc, pensez-y attentivement...
Essayez et répondez à cette question en moins de 30 secondes.
Avez-vous fait votre choix ?
Voir plus bas, les résultats de cette sérieuse analyse...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Votre réponse est :

-         le lion :  vous êtes ennuyant

-         le chimpanzé : vous êtes idiot

-         la girafe :  vous êtes stupide

-         l'écureuil : vous êtes complètement stupide

Pourquoi ?
Parce qu'il n'y a pas de bananes dans un cocotier...
Vous êtes donc très stressé et surchargé par le travail.

Vous devriez prendre quelques jours de congé pour relaxer.

 

 

J’aurai très bien pu laisser là ce test inoffensif et m’en aller vaquer à mes occupations aussi riches que diverses, sauf que, il y a insulte en point de chute de cette bricole, ce que je ne saurais laisser passer, étant donné que j’ai cherché comme un con la réponse à l’énigme, et qu’elle fait de moi, prétendument, un idiot… (ben oui, j’ai choisit le singe, rapport à l’affinité évidente du quadrumane à l’égard des bananes, et son aptitude à grimper aux arbres).

 

Alors comme ça je suis idiot… ?

OK.

Mais sans doute moins que la tête de pioche qui met au point un test bancal d’évaluation du stress au travail, test basé essentiellement sur l’aptitude qu’ont les gens à se conformer aux lois du réel en général, et de l’exactitude absolue en matière de botanique en particulier, test très sérieux ayant pour énoncé de départ la base d’une conversation tout à fait plausible entre 4 bestioles appartenant respectivement aux ordres des carnivores, des primates, des artiodactyles et des rongeurs, conversation prenant la tournure d’un pari potache entre les différents interlocuteurs…

Quand un test se proclamant « sérieux » débute comme une blague carambar, je ne tolère pas qu’il me juge injurieusement, bordel à cul.

Et si un homard malicieux avait décidé de hisser une banane au sommet d’un cocotier, rien que pour voir si un animal débile irait la décrocher… ? On trouve bien des bébés dans des congélateurs, des incompétents sous-qualifiés chroniqueurs à la télé et des anciens top models aux bras d’hommes d’états, alors qu’ils n’ont rien à y faire !

 

C’est sans doute pour ça que j’ai toujours été contre les tests de QI.

Le test de QI ne sert à démontrer qu’une chose (comme cela a déjà été dit avant moi), à démontrer que celui qui fait le test est sur la même longueur d’onde intellectuelle que celui qui l’a conçu.

 

Et à quoi bon ?
On t’annonce que tu pèses 85 de QI : c’est très bien , il te reste la vie entière pour te morfondre de savoir que tu es une tanche. Tout ces gens qui te traitaient de débile jusqu’alors, tu sais désormais qu’ils avaient raison. Ouf, c’est bien d’en avoir le cœur net.

On te dit que tu fais plus de 130 ? Impec ; tu partages cette information avec ton entourage qui va rapidement te cataloguer prétentieux et arrogant (comment ne pas détester quelqu’un poussant la suffisance jusqu’à te cracher son gros QI à la gueule), soit tu te rappelles que c’est aussi le QI de certains psychopathes – comme la truie qui accompagne Michel Fourniret – et tu te morfonds.


Alors le test à la con au sujet d’un lion qui taille une bavette à une girafe sur un air de défi au sujet du preum’s qui attraperait une banane supposée ne pas être au sommet d’un cocotier, dois-je expliquer où je me le carre (le test) ?

Non mais sans blague.

 

Folzebuth

Publié dans Agacement léger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

green 07/05/2008 01:29

tsss tsss;..en fait tu es vexé par le résultat du test, avoues !

Folzebuth 08/05/2008 20:33


gnia gnia gnia...
Pas du tout. La susceptibilité est un trait de caractère essentiellement féminin, je n'ai de cesse de le répéter à mon entourage girly (pour me faire détester).
 


Marcel 20/04/2008 20:42

Parce qu'il n'y a pas de bananes dans un cocotier... C'est compter sans le pouvoir de nuisance de Monsanto et consorts.Sinon ça me rappelle un prof de maths qui essayait de nous faire mordre à la théorie des ensembles avec des énoncés du genre : les hommes aiment la musique de Wertherles cochons d'Inde aiment la musique de Wertherles cochons d'Inde sont-ils des hommes ?Les tests psychomachinchose servent surtout à mesurer le niveau de déliquescence d'une société qui cherche à tout mesurer afin d'en déterminer la valeur marchande, y compris les êtres humains.Pouah !Et oui, allez faire un tour sur le blog de Stabbquadd, j’en viens et c’est bien.Veni, vidi et j'y retournerai...

Plume Vive 19/04/2008 09:39

Grand merci à toi Stabbquadd d'avoir si bien résumé ma pensée, ayant également choisi la girafe, je me sens moins seule (vais quand même aller faire un tour sur ton blog pour savoir si je peux prendre pour argent comptant ton laïus sur l'improbabilité de trouver des bananes sans intervention humaine dans la nature)Euh, j'ai oublié de me présenter : Plume Vive, surfeuse de blog, enchanté de vous rencontrer virtuellement M. Folzebuth !

Folzebuth 19/04/2008 09:50



Enchanté pareillement.


Et oui, allez faire un tour sur le blog de Stabbquadd, j’en viens et c’est bien.



Stabbquadd 18/04/2008 21:20

Je dois avouer avoir choisi la girafe, par une logique poussée ayant pris pour acquis la validité de l'énoncé, et s'étant donc immédiatement attelé à la résolution du problème.Admettons un lion, un chimpanzé, une girafe et un écureuil qui doivent décrocher une banane d'un cocotier. On admet donc également que tous peuvent le faire.Le lion devra faire tomber le cocotier : il n'est pas sorti...Le chimpanzé grimpera agilement, mais son poids ralentira l'ascension.La girafe, puisqu'elle ne peut pas grimper, doit donc pouvoir attraper directement dans sa gueule ce qui pousse en haut du cocotier, de part son cou excessivement allongé. Elle mettra donc  le temps de tendre le cou vers le fruit.L'écureil grimpera très rapidement, mais il lui faudra ronger longuement la régime pour décrocher la banane.Le vainqueur est donc la girafe.Cependant je tiens à signaler que la banane "commestible" ne pousse pas à l'état naturel, et que donc si on veut aller jusqu'au bout de la logique, l'arroseur se retrouve arrosé : ce n'est pas dans les cocotiers qu'il n'y a pas de banane, c'est dans la nature. La banane est un croisement humain de plusieurs espèces pour obtenir un fruit dont la pulpe n'héberge aucune graine, ce qui n'a rien de naturel.Alors, si on veut nous faire admettre que des animaux, a priori d'afrique, ont accès à des bananes dans leur milieu naturel sans s'entre-dévorer les uns les autres, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas admettre que la banane pousse sur un cocotier.Donc, le test est encore plus idiot qu'au premier abord.

Folzebuth 19/04/2008 08:11



Brillant.


Voilà ce que j'aime ; le raisonnement par l'absurde qui renvoie l'énigme idiote dans les cordes en la confrontant à ses
propres choix de logique et de raisonnement.


Respect. 



no 18/04/2008 19:46

moi j'avais essayé les sommations et ça n'a pas marché du coup vais essayer spam!