Cons de père en fils

Publié le par Folzebuth

L’info est fraîche, elle date de cette semaine :
 

Le professeur d'un collège du Nord qui va comparaître devant le justice fin mars pour avoir giflé un élève l'ayant insulté, a reconnu jeudi avoir été "impulsif" et a expliqué que le coup était "parti tout seul".
Source

 

Après l’avoir entendue une première fois et manqué de m’étouffer, d’autre médias ont relayé l’information avec toujours le même contenu :
Un père – gendarme – a fait arrêter et placer en garde-à-vue le prof de 6ème de son fiston, suite à un gifle administrée à ce dernier, gifle administrée après que le rejeton ait traité le prof en question de, je cite : « connard ».


Bon.
Bien.
Ok.

 

 
Cet article va donc s’articuler en 2 temps :
1ère étape, racoler un maximum de lecteurs sur ce blog afin que les chances d’être lu par un proche de l’affaire en question soit optimales, et ainsi augmenter la probabilité que ce merdaillon ou son père me lisent. A cette fin, j’userai de la méthode éprouvée par votre serviteur des « mots clefs efficaces qui aident au référencement sur google », dont la liste suit :

 

 

 

Bite – sncf – nichon – pouvoir d’achat – couille – Laure Manaudou – nue – Meetic – à poil – caca – Société Générale – Star Academy – Jérôme Kerviel – sexe – Cdiscount – gratuit – Paris Hilton – baise – Sarkozy – Carla Bruni
 

(Rubrique Je joue en surfant sur le web : essaye de faire une phrase cohérente comprenant chacun de ces mots)

 
Voilà.
En dehors des habitués, vous êtes sans doute 250 à échouer ici par erreur. Ne me remerciez pas.
 


Maintenant que j’ai votre attention (puisqu’à ce stade de ta lecture, si tu n’as toujours pas décroché et zappé vers un autre site, ben autant aller jusqu’au bout non ?), voici le message que je souhaite faire passer à ce sympathique père de famille.

*** 
"Salut connard (donc),

 

 Je m’adresse au citoyen en civil et non à l’homme en uniforme que tu es, car la connerie n’a pas de label et il n’y a pas plus de cons chez les gendarmes qu’ailleurs, et si connard tu es aujourd’hui, tu l’étais vraisemblablement avant de t’engager. J’insiste bien sur ce point, au cas il te viendrait à l’idée de me poursuivre pour outrage ce qui ne serait guère surprenant si l’on en croit ce que nous rapporte la presse au sujet de tes humeurs procédurières. 

Nous vivons dans un pays et une époque où, contrairement à certains pays où des gamines de 10 ans sont mariées de force et retirées du circuit éducatif, les enfants ont la chance d’être scolarisés. Malheureusement, années après années, le droit des enseignants à se faire respecter s’est vu progressivement rongé par le droit que les jeunes ont gagnés à ne pas se faire maltraiter, à ne pas se faire battre, à ne pas se faire humilier, à ne pas se faire punir, à ne pas se faire réprimander, à ne pas se faire gronder, à ne pas se faire exclure ou renvoyer, avec, et c’est de plus en plus fréquent, le soutien inconditionnel de leur famille. 

Nous sommes passés en l’espace d’à peine 30 ans, d’une population de classe qui se levait lorsque le professeur entrait dans la pièce, à une génération de petits connards (comme leurs pères manifestement) qui insultent ou cognent les adultes tout en se filmant avec leur portable. 

Je t’avoue même que de la part d’un gendarme, je trouve très surprenant que le respect de la hiérarchie, de l’autorité et des règles ne soit pas des éléments centraux dans ton système de valeurs éducatives et familiales. 

Je conviens que la gifle est une solution désastreuse que je ne saurais cautionner, point d’orgue pathétique des nombreux échecs dans l’éducation de ton gamin dont le professeur mais surtout toi êtes responsables, il n’est pas devenu un petit con du jour au lendemain. 

Mais de voir aujourd’hui un enseignant traité comme le dernier des délinquants, suspendu de son poste jusqu’à son procès, avec la perte possible de son emploi comme bouquet final, je ne te cache pas mon écœurement à l’égard de tout ceci. 

Alors oui, laisse ton fils insulter qui bon lui semble, laisse le devenir quelqu’un de fin, éduqué, cultivé et citoyen qui enverra se faire foutre toute personne qui ne sera pas de son avis, cognera sa femme, fera du tuning sur sa voiture et regardera les émissions de Cauet. 

Pour ma part, j’espère simplement que ma femme instit’ sera le plus longtemps possible préservée de parents d’élèves abrutis comme toi.

 
Que le cul te pèle."
 
(ouf, ça va mieux)

 
Folzebuth  undefined

Publié dans Colère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rozinette 19/03/2008 16:04

MERCI MERCI MERCI!!!!!!Je suis prof et, pour exemple, j'ai eu des emmerdes sans fin l'année dernière avec des parents qui voulaient porter plainte contre moi: j'avais collé leur fille qui avait quitté mon cours en douce à 11h30 (ça sonne à midi...) pour aller manger plus tôt... Encore aujourd'hui, cette charmante enfant, lorsqu'elle me croise, tourne la tête avec un air hautain. De plus, ses délicieux parents ont obtenu qu'elle ne m'ait pas comme prof, vu que je suis une nazie en puissance capable de la traumatiser... Un autre pour la route: une de mes collègues hier passe devant un élève de 6ème qui lui crie: "Hé, A..........., retourne faire le trottoir!" Ben ça tourmente pas grand'monde....

Folzebuth 19/03/2008 19:29

En réponse à tes mercis ; tout le plaisir est pour moi.J'ai un temps envisagé de faire prof... jusqu'au jour où j'ai réalisé que j'avais beaucoup de mal à contenir ma colère face à l'insolence dont fait de plus en plus preuve l'ado en fleur.J'en ai de nombreux (enseignants) dans ma famille et suis admiratif ; putain de sacerdoce !

Greenfairy 08/03/2008 01:57

c'est marrant (!), lorsque moi j'avais douze ans, un de mes profs a traité une élève de connasse (je dois dire que c'était mérité, même si je ne cautionne pas)...et bien c'est le père de la dite gamine qui est venu user ses poings sur mon prof...quel joli monde...

Folzebuth 08/03/2008 10:07

Je n'ai pas encore d'ados sous mon toit, mais si un cas similaire m'arrive (prof qui traite ma fille ainsi), je mènerais vraisemblablement 2 actions :1/ interrogatoire soutenu et moralement éprouvant afin d'obtenir des réponses  authentiques sur le pourquoi de l'agacement du prof.2/ rencontre avec le prof avec mes mains dans le dos, et ma verve approvisionnée et chargée.

Nicolas 06/02/2008 04:10

Moi, je ne suis pas d'accord avec l'emploi systématique des gifles en cas d'insolence d'un élève... il existe aussi les coups de pieds au C_L !Blog intéressant et pertinent (ou intelligemment impertinent).Je reviendrai, promis.

Folzebuth 06/02/2008 19:12

Tout dépend du niveau de l'insulte reçue, et de la souplesse de l'insulté.Avec un peu d'entrainement, un bon coup de boule ou un coup de pied retourné en extension a le mérite de mettre KO l'insolent, tout en forçant le respect du reste de la classe.;o)Plus sérieusement, je suis le premier à lutter contre l'atteinte physique en guise de punition (à commencer par mes gosses), la gifle quotidienne est une absurdité pour un gosse qui ne finira par comprendre que ce langage.Mais dire jamais jamais jamais est, selon moi, irréalisable et utopiste.Un drôle de 12 piges qui balance du "connard" à un adulte, n'a jamais appris le respect dû à l'autorité, il n'est pas trop tard pour le lui apprendre sur une partition à 5 doigts.Bienvenue à toi Nicolas ; n'hésite pas à revenir (surtout si c'est pour être si flatteur, j'ai un ego vorace).PS : 04:10 le commentaire !!! tu bosses de nuit ou tu vis sous un autre fuseau horaire que le mien ?

Athanagor 05/02/2008 14:04

Hou pinaise ! Je ne suis pas arrivé par tes mots-clé artificiels (mais t'inquiète pas : ils me serviront quand même pour revenir une autre fois !) et j'adore ce billet ! Le fond, c'est comme si j'avais reçu une claque en te lisant. La forme : bein je souffre, quoi. Si les parents ou le mouflet te lisent, je tiens à ajouter : moi, j'ai rien dit ! J'ai pensé, mais j'ai rien dit !!! Je crois que je vais rester quelques temps si ça te dérange pas.

Folzebuth 05/02/2008 19:22

Reste donc,  je t'en prie. Suis allé faire un tour chez toi.Ca m'a plu. J'y reviendrai.

resus 04/02/2008 19:17

ouaich. bien dit. pour autant, même les émissions de Cauet ont droit au "s" pluriel!

Folzebuth 04/02/2008 19:43

Bien vu. Au temps pour moi. C'est corrigé.(Putain de bordel, c'est pourtant pas faute de me relire... quel boulet)