J'en ai pas fini avec Lemoine

Publié le par Folzebuth

Je me demande dans quelle mesure je ne vais pas laisser la chronique « La quiche de la semaine » en place pour le seul et unique usage d’étriller cette bourrique de Lemoine…

lemoine.jpg

Il y a quelques jours, Valérie Pécresse était invitée.

Une question d’Ariel Wizman se voit affublée d’un préambule sur l’illettrisme des gamins scolarisés en école primaire ainsi qu’au collège, et d’attendre de la part de la ministre un avis, une réflexion profonde, une envolée sur le triste état de l’éducation en France de nos jours.
Bien.
pecresse.pngSauf que ladite Ministre « de l’enseignement supérieur et de la recherche » était semble-t-il plus venue, d’une part pour parler du sujet lancé 2 min auparavant par l’animateur Samuel Etienne, à savoir le taux d’échec en licence aujourd’hui, ainsi que le manque de reconnaissance des diplômes universitaires français sur la scène européenne, et accessoirement d’autre part enfoncer le clou de sa réforme des universités…
Bon.
Ce n’était pas manger le pain de Xavier Darcos que de faire un commentaire sur ce léger hors-sujet de Wizman, elle n’en fit rien pour autant et préfèra recentrer le débat sur l’objet de sa présence sur le plateau : elle fit donc la remarque suivante :
« En tant que Ministre de l’enseignement Supérieur, ma tâche consiste principalement à m’occuper des problèmes rencontrés après le BAC. »

Est alors intervenu Lemoine, le plus sérieusement du monde et sur un ton évoquant le machouillage de chewing-gum bouche ouverte, avec la remarque suivante, je cite :
« Et quand vous aurez des bacheliers qui ne savent ni lire ni écrire, ça deviendra votre problème ? ».

Bravo.
Face à l’absurdité entendue d’une telle intervention, l’invitée ne put que répondre un « Soyons sérieux… » visant à mettre un terme à l’ersatz de sujet abordé, et accessoirement mettant fin au temps de parole de la cagole sise en face.


Pour Anne-Elisabeth Lemoine, on peut tout à fait avoir le BAC et ne pas savoir lire…
Notez bien, la cruche en question est la preuve vivante que l’on peut très bien faire de la télévision sans avoir quoi que ce soit d’intéressant à dire, et que l’on peut avoir une carte de journaliste sans savoir chercher de l’information ailleurs que sur internet.



Aujourd’hui, c’était le secrétaire d’Etat chargé des sports, Bernard Laporte.

laporte.jpg

Lemoine : « Vous êtes nouveau en politique, et aujourd’hui vous travaillez 15 heures par jour enfermé dans un bureau. Ca ne vous manque pas le grand air, parce que vous êtes quelqu’un du terroir (…) »

…après on vient me dire que je m’acharne…
Mais nom de Dieu, ça ne s’invente pas ça ! Reconnaît amis lecteur que dans le registre de la stupidité et de la connerie authentique, ce n’est même plus du haut vol, c’est satellisable !

Embarras total de Laporte qui ne sait quoi répondre et se contente de sourire, car comme sur la plupart des réparties de Lemoine, il n’y a rien à répondre. C’est juste con !


...du terroir. Ca estomaque hein ? (surtout si comme moi tu habites en province).
Tant qu’à y être, elle aurait pu y aller franchement :

« Vous qui n’êtes pas de Paris comme nous les civilisés, comment le bouseux que vous êtes arrive-t-il à gérer la cadence soutenue de notre train de vie. C’est sûr que monter travailler à la capitale, c’est pas pour les feignasses – on a pas de soleil mais on sait ce que c’est que bosser, nous ; pas comme les ruraux avec leur accent cocasse, leurs traditions et leurs 35 heures.
Vin diou, t’arrives à comprendre quand j’te cause mon gô ? Il est rigolo, il a même fait l’effort de mettre une cravate pour venir à la télé.
Mes amies ne vont jamais me croire quand je vais leur raconter que j’ai rencontré quelqu’un du terroir, apprivoisé bien sûr. »


Anne Elisabeth Lemoine, vous êtes stupide.
Arrêtez de faire de la télé…





…vite.


Folzebuth  icon_metal.gif

Publié dans Lemoine

Commenter cet article

San Defez 24/12/2007 20:11

Le début de question avec Laporte aurait pu être intéressant tant il est vrai qu'il a changé d'univers passant des terrains de rugby (donc en plein air) aux bureaux d'un ministère !!! mais pourquoi cette conne parle du terroir ??? Quel est le rapport avec la choucroute ???

no 19/12/2007 18:36

en tant qu'étudiante provinciale j'adhère doublement à ton propos ! (désolée je te tutoie maintenant) j'ai envie de voir l'émission  jsute pour vérifier si c'est à ce point là! c'est grave docteur?

Folzebuth 19/12/2007 20:26

Tu n'as pas à être désolée. Sur la trentaine de visiteurs quotidiens, tu fais partie de ceux qui laissent une trace sous forme de commentaire, ce qui te donne le droit, que dis-je, le devoir de me tutoyer (ce que je fais par ailleurs en retour, parce que je suis comme ça)Regarde l'émission en question, tu verras que je n'invente rien.Quand on a pris quelqu'un en grippe, on manque forcément d'objectivité dès lors que le sujet de colère prend la parole, je suis curieux de savoir si j'abuse ou si cette pimprenelle de Lemoine est vraiment bêta à manger du foin.

Eddy la Krapaille 19/12/2007 09:42

Heureusement que je te lis, parce que pour moi, Le Moine c'était soit celui qui fait pas la Bi, soit celui des chats sauvages.C'est par amusement ou masochisme que tu continues à suivre cette émission de télé (à moins que ce ne soit l'heure du Bib de ton dernier et que, à cet horaire fixe, tu sois piégé le cul au fond du canap, une main sur la nuque, l'autre sur le Bib, dans l'impossibilité d'actionner le zapeur, et donc tenu de revoir chaque jour les mêmes improbabilités journalistiques.)

Folzebuth 19/12/2007 20:17

Ben pour tout dire, l'émission en question ne tourne pas autour de Lemoine (Dieu merci), c'est même l'intervenante disposant du plus petit temps de parole, témoin s'il en est du crédit que la rédaction accorde à cette saucisse. Je regarde l'émission pour la brièveté du journal (15 min environ), ce qui évite les reportages ineptes sur le canelé Bordelais et les sabotiers Auvergnats. Une fois le journal clos, nous est proposé un traitement somme toute léger de l'actu avec des intervenants de qualité variable. Ma préférence va à Nicolas Domenach. Sont également proposés des sketchs, aussi inégaux selon les intervenants : je recommande chaudement Chriss Esquerre que je trouve vraiment très drôle.  Donc bon, l'émission entière n'est pas à jeter (même si l'animateur principal Samuel Etienne se la joue comique impertinent alors qu'il n'en a pas le profil et force sa nature), c'est juste Anne Elisabeth Lemoine qui me fait faire des bonds de consternation et d'agacement sur mon canap' alors que j'avale un club sandwitch chaque jours vers 13h05.Et bon, en face à la même heure, c'est Jean-Pierre Pernot... alors à tout prendre...