Gros mots et alzheimer

Publié le par Folzebuth

A propos des propos tenus par Fadela Amara sur lesquels tout le monde s’excite en ce moment – majorité anti-ouverture et opposition – M. Patrick Devedjian a eu un commentaire face caméra qui mérite d’être relevé par tous, je cite :

 

« c’est pas bien d’insulter les membres de la majorité, c’est à dire ceux qui soutiennent le gouvernement, ça c’est pas bien »
fin de citation.
 
On croit rêver…
 

Alors déjà, quand un type a pour seule dimension et aura politique une vague ressemblance avec M. Bean, il devrait être autorisé à fermer sa gueule, pour commencer (OK on avait dit pas le physique mais je n’ai pas pu résister).
Mais surtout, Patrick, ma poule, tu ne dois pas être bien avisé des adages en France à propos de pailles et de poutres dans les yeux des uns et des autres, alors laisse-moi juste te rafraîchir la mémoire :

 

Et traiter une responsable politique de salope, ça se positionne où exactement sur ton échelle de valeur de ce qui est bien ou non ?, espèce de mufle.

Faut vraiment être un politique pour avoir la mémoire aussi courte et être aussi décomplexé dans sa propre connerie.
Que la honte t’étouffe, gros con.
 

PS : …et la mère Royal qui, ce matin, invite Amara à quitter le gouvernement suite à cela.

J’ai un peu envie de lui dire « Chérie, retourne à tes dossiers sur la souveraineté du Québec, le régime actuellement en place en Afghanistan (qui, rappelons le, n’est plus celui des Talibans depuis 6 ans) la différence entre un SMIC brut et un net et les nuances entre nucléaire civil et militaire. Qu’elle en profite aussi pour réviser le dictionnaire des mots qui n’existent pas… Je t’en foutrai de la bravitude.
Ca prend une tôle comme personne avant aux présidentielles, et ça se permet d’appeler à la démission quand un membre du gouvernement emploie le mot dégueulasse ? Va donc faire un tour sur l’île de Ré, et contrairement à d’autres, reste-z-y.
 
Folzebuth

Publié dans Agacement léger

Commenter cet article